BANDOL CABASSAOU 2011 DOMAINE TEMPIER 75 cl : 150 €

image00189.jpeg

Vin Rouge Complexe et Corsé .

150 €

Le domaine Tempier existait déjà sous le règne de Louis XV. La bastide fut construite en 1834 et obtint sa première médaille d'or en 1885. Lucie Tempier dont le père possède une affaire de cuirs et peaux à Marseille épouse Lucien Peyraud. Ce fils d'une famille d'armuriers et de soyeux de Saint-Etienne veut être vigneron. Les jeunes époux s'installent au domaine Tempier en 1940. C'est le début de la grande épopée. 1943 marque l'année de la replantation du domaine en cépages nobles ( Mourvèdre, Cinsault, Grenache Noir ) et la première mise en bouteille de vin rosé. 1951 sera l'année du premier millésime de vin rouge. L'étiquette est dessinée par Alphonse Tempier, père de Lucie Peyraud, symbolisant le départ des vins par le port de Bandol sur des tartanes royales. Dans les années 60, Lucie et Lucien voient arriver au domaine le renfort de deux de leurs septs enfants, Jean-Marie et François. Le premier est responsable de la vinification et de la commercialisation et le second devient chef de culture. Constatant à la dégustation des différences importantes, ils décident de vinifier séparément les lieux-dits La Tourtine, La Migoua et, plus tard, Cabassaou. Daniel Ravier, l'actuel directeur, à la tête aujourd'hui de 60 ha, a lancé un important programme d'investissement dans la cave avec un outil de vinification moderne, suivi d'une rénovation complète du parc à foudres. La cuvée parcellaire Cabassaou ( ça cabasse = ça tape ) est issu d'un terroir de petites restanques ( 1,5 ha exposée plein Sud ), en contrebas de La Tourtine, abrité du mistral. Les vignes y bénéficient d'un micro climat très chaud, aéré par des vents thermiques. Elles donnent un vin dense, serré, typique du lieu, au potentiel de garde exceptionnel. Issu d'assemblage de Mourvèdre ( 92 à 94 % ), de Syrah et d'un peu de Cinsault, l'âge moyen des vignes est de 60 ans. Les raisins sont triés à la parcelle et à la cave, égrappés, foulés et mis en cuve pour une durée de 3 à 4 semaines de fermentation sous levures indigènes. Elevé en foudres 18 mois au minimum avant la mise en bouteilles, il demande idéalement au moins 10 ans avant d'être dégusté.

Analyse gustative : La robe est rouge profonde avec des reflets bruns. Le nez est franc, plaisant épanoui, il rappelle les fruits noirs confits, les épices, le cuir, la violette. La structure est sublime, dense, veloutée par ses tanins soyeux et une allonge harmonieuse. L'archétype du grand Bandol !!!

Région : Provence
Sous Région : Bandol
Cépages : Mourvèdre ( 92 à 94 % ), Syrah et Cinsault
Potentiel de garde : > à 17 ans
Association à table : Estouffade de Boeuf à la Provençale, Gigot d'Agneau à l'Ail

Voir aussi

Retour aux catégories